debout citoyens

Section PCF de Croix, Wasquehal, Hem, Leers,
Lannoy et Lys-lez-Lannoy

Une société de l'ordre

Il y a 1 année

Etat d'urgence permanent, modification de la Constitution s'attaquent aux libertés individuelles et publiques.

Ils font passer l'arbitraire et la police avant la justice !

Au nom de la sécurité des français.

Pourtant de nombreuses voix s'élèvent pour montrer l'inefficacité à ce niveau et le danger politique et idéologique.

Jusqu'où ira-t-on demain?

C'est un instrument dangereux qui peut être retourné contre tout opposant politique.

Le terme de "péril imminent" et non de terrorisme a déjà permis d'assigner des militants écologiques à résidence et ceci permet surtout de museler toute contestation et d'interdire toute manifestation au nom de la "sécurité".

Ce qui devrait être une ressource extrême dans une situation rare devient la solution à tout et une pratique courante.

Cette dérive autoritariste et néolibéraliste dans le cadre de l'UE pose de lourds problèmes démocratiques.

Les traités au service des banques et des entreprises l'emportent sur la volonté des électeurs.

Le projet de directive européenne sur le secret des affaires va permettre à des pans entiers relevant de l'information des consommateurs de rester secrets !

Droit de l'environnement, droit de la santé par exemple, en font partie et si des grincements de dents et mobilisation des peuples se faisaient sentir, ceux-ci pourraient être interdits au nom de "l'état d'urgence" !

La sécurité est l'alibi parfait pour installer une société de l'ordre chère à Manuel Valls au service du patronat et de la finance.