debout citoyens

Section PCF de Croix, Wasquehal, Hem, Leers,
Lannoy et Lys-lez-Lannoy

Résister par l'Art et la Littérature

Il y a 2 années

INTERVENTION DE Pierre Charret au Musée de Denain – 6 février 2016

(présentée à l’Ag du Comité Anacr de Lille et environs).

 

« Résister par l’Art et la Littérature » (sujet du concours de la Résistance et la Déportation 2016). Oui, au cœur des pires épreuves, l’esprit l’a emporté sur la barbarie.

Aujourd’hui, l’inquiétude nous gagne à nouveau. On se demande si l’histoire ne va pas bégayer alors que dans de nombreux pays d’Europe frappés par la crise, et en France même, l’idéologie et les violences nazies refleurissent et qu’un nouveau fascisme djihadiste déploie sa sauvagerie jusque sur notre sol.

En ce 6 février nous revient la mémoire de celui de 1934 où les admirateurs français d’Hitler ont rassemblé leurs troupes pour donner à Paris l’assaut à l’Assemblée Nationale, à la République. Ils voulaient « un CHEF pour la France ! » un dictateur, et c’est déjà Pétain qu’ils avaient choisi !

Les avancées sociales de 1936, les 40 heures, les congés payés, les augmentations de salaires, ont apporté l’espoir et fait de notre pays une terre d’accueil pour les antifascistes étrangers fuyant les dictatures.

Malheureusement l’embellie fut brève, troublée bientôt par le coup d’état de Franco appuyé par Hitler et Mussolini contre la jeune république espagnole dont l’appel au secours sera rejeté par la décision de « NON-INTERVENTION » de la Grande-Bretagne et de la France qui vont appliquer ce qu’elles appellent une « politique d’apaisement » avec Hitler ! Elles resteront muettes en 1938 lors de l’Anschluss de l’Autriche suivi bientôt des menaces contre notre alliée la Tchécoslovaquie…

Chamberlain et Daladier vont courir à Munich rencontrer, en l’absence du gouvernement tchèque et de l’URSS, Hitler et Mussolini ; ils se plieront aux exigences hitlériennes trahissant la Tchécoslovaquie et renforçant Hitler dans ses préparatifs de nouvelles agressions. Ils reviennent proclamant « la paix est sauvée ! » et l’Assemblée nationale, contre les 80 députés communistes, votera massivement les Accords de Munich.

Dans la presse de droite montera bientôt le slogan « Plutôt Hitler que le Front Populaire » ! Et le gouvernement Daladier-Reynaud s’emploie à liquider par décrets-lois les acquis du Front Populaire.  « Finie la semaine des 2 dimanches ! ». Ils vont réprimer brutalement la grève revendicative du 30 novembre 1938: 5000 gardes mobiles à Denain, 4000 licenciements dans le Nord dont 4400 dans le Valenciennois .Une campagne antisyndicale va diviser la CGT .

Franco l’emporte en 39. Pétain nommé ambassadeur retrouve Franco,un viel ami depuis la guerre du Rif. En février, 500 000 espagnols soldats, vieillards, femmes et enfants, dans le froid et la neige, franchissent les Pyrénées  pour chercher refuge en France où de sinistres camps barbelés les attendent.

On interdit bientôt le Parti Communiste et ses journaux, on arrête ses députés mais aussi de nombreux Maires,conseillers municipaux et généraux ,de nombreux dirigeants syndicaux (2778 élus déchus,3400 arrestations,161 journaux supprimés).....

 Une « drôle de guerre » se prépare où les armées anglaise et française ne lanceront aucune offensive et seront surprises en mai 40 par l’invasion nazie ! On va appeler Pétain pour capituler, livrant à Hitler 1 million et demi de soldats prisonniers et un énorme butin militaire… Le 18 juin, De Gaulle, de Londres et  de France Charles Tillon de Bordeaux,le général Delestrain , Maurice Thorez et Jacques Duclos ,...Quelques autres lanceront des appels à poursuivre le combat mais la Résistance semble impossible. Tandis que Pétain, le 10 juillet 40, à Vichy se fait voter les pleins pouvoirs par une assemblée amputée des députés communistes emprisonnés.

La déchéance de nationalité, les mesures antijuives ,la dissolution des syndicats CGT et CFTC (en Novembre 40) et la chasse aux communistes,aux gaullistes vont accompagner sa politique de collaboration avec l'occupant auquel il livrera les richesses de la France et bientôt sa jeunesse envoyée travailler en Allemagne avec le STO.

La Résistance devra faire face dans ces terribles conditions et redonner l’espoir au peuple accablé par la propagande collabo. : « Hitler va gagner la guerre ! » ; Le chemin sera long et sanglant mais les Alliés  l’emporteront. En 1945, le nazisme sera vaincu et nous avions placé nos espoirs dans l’Onu pour garantir la Paix.

AUJOURD'HUI  une nouvelle crise mondiale plonge les peuples dans la misère .

 

Les paradis fiscaux prospèrent , les pauvres deviennent deviennent de plus en plus pauvres et les riches de plus en plus riches .Mais on va simplifier le code du travail à la demande du patronat  et le Front National promet de supprimer l'impôt sur la fortune.

LE MONDE VA MAL

   L'ONU est paralysée par des prétentions hégémoniques. Va-t-elle rétablir la Paix au Moyen-Orient déstabilisé, détruit par les interventions militaires étrangères et l’avancée des djihadistes ? Une situation qui nous touche de près avec les odieux attentats en France même et une arrivée de réfugiés qui fuient la guerre, les bombardements.

Depuis des années, nous rappelons l’avertissement de Berthold Brecht « Le ventre est encore fécond d’où naquit la bête immonde ». Mais on ne croyait pas trop à la menace ! Aujourd’hui, l’extrême-droite a trouvé dans les réfugiés de nouveaux boucs-émissaires et profite du désarroi. Marine Le Pen prétend au pouvoir. Elle s’est rangée, elle n’affiche plus ses relations compromettantes. Elle n’est pas retournée, cette année, à Vienne, valser avec ses amis nazis. Elle est labellisée fréquentable, indispensable. Les télés se l’arrachent ! Elle pense changer le nom du FN. Elle avance masquée !  Il est grand temps de repousser ses promesses démagogiques et ses appels à la haine, à rejeter les réfugiés à la mer…

Quant aux mesures sécuritaires sans limites, elles ont toujours dans l’histoire favorisé les pouvoirs autoritaires et ne sauraient enterrer Daech ni arrêter le flot des réfugiés. Mais imaginons ce qu’en ferait le Front national ?

Je ne vous lirai pas la liste, trop longue, des mises en garde qui s’élèvent contre cet engrenage sécuritaire. De notre Association Anacr qui juge « ces mesures d’exception potentiellement attentatoires aux libertés » jusqu'aux plus hauts magistrats de France et aux rapporteurs spéciaux des Nations Unies, sans oublier le secrétaire général du Conseil de l’Europe et Amnesty International !

La seule solution, c’est que l’Onu reprenne ses droits et rétablisse la Paix au Moyen-Orient, seul moyen aussi de tarir l’exode sans fin des réfugiés.

Et c’est comme en 34, du Peuple que doit venir la riposte aux menaces contre notre Démocratie  de tous ceux qui sont conscients de cette dérive. Uni le peuple peut faire reculer la peur et la misère, ouvrir la voie à de nouvelles avancées démocratiques dans l’esprit du programme du CNR, replaçant l’intérêt général au-dessus des intérêts particuliers.

Oui, nous gardons l’espoir si bien exprimé par Aragon d’une France « Où les blés et les seigles murissent au soleil de la diversité ».